INFOLETTRE du 29 mars 2022

À vous toutes et vous tous,

Grâce à vous, nous collaborons à aider des personnes dans le besoin et à rendre le monde meilleur. Telle était la dernière phrase de notre infolettre du 28 décembre 2021. Un monde meilleur. Nous y contribuons à notre façon mais depuis l’écriture de ces mots, la situation d’un peuple a basculé du jour au lendemain. D’autres populations elles, dont on ne parle plus ou moins, continuent d’être sous les frappes meurtrières et violentes.

Nous sommes loin (en distance) de ce qui se passe en Europe et pourtant cela nous affecte car nous avons toutes et tous de la parenté, des ami-es dans cette région du monde et si ce n’est pas le cas, une tragédie humaine ne laisse personne indifférent. La crise sanitaire rebondit de façon régulière. Et notre planète essaie de reprendre son souffle.

Il nous faut cependant poursuivre notre mission. Feu le Père Benoît Lacroix, éminemment inspirant, qui a participé à la création de notre Fondation, nous fredonne à l’oreille de continuer le chemin sur lequel nous nous sommes engagés.

Nous espérons donc que notre programmation pour l’année 2022 récompensera ces deux années qui nous ont forcés à improviser pour relever les défis que nous nous étions fixés afin de soulager des existences et soulever des espérances.

Le 21 avril 2022, il sera temps pour nous de vous inviter à notre Assemblée générale annuelle (AGA) qui se tiendra à l’Association des Réalisateurs et Réalisatrices du Québec à Montréal (ARRQ). Nous aurons enfin l’occasion de nous revoir en personne. Nous accueillerons en visio-conférence celles et ceux qui ne pourront se déplacer. Une invitation vous sera envoyée mais mettez déjà cette date à votre agenda!

Le 17 mars 2022, nous avons envoyé 13 000 $ à la Budhathum Welfare Society qui commence les achats de matériaux et les travaux pour faire arriver l’eau potable dans l’une des zones du village de Budhathum, au Népal. Tout a pris du retard là-bas aussi avec des manques d’approvisionnement chez les fournisseurs. Heureusement, les activités reprennent doucement.

Nous ne savons pas encore si nous pourrons soutenir financièrement les cours de couture et l’ouverture des cours d’alphabétisation mais nous allons nous investir en temps et en idées pour y pallier. Un montant de 3 000 $ aiderait à la réalisation de ces deux projets essentiels pour les villageois.

D’ici notre AGA, nous devrions remettre un chèque de 5 000,00 $ à Madame Heather Johnston, directrice de Projets Autochtones du Québec (PAQ) qui, avec son équipe, a réalisé un travail remarquable pour venir en aide aux personnes autochtones au prise avec une dépendance et vivant dans la rue. PAQ a ouvert son 3ème centre. Nous pourrons cette année y offrir quelques heures de bénévolat à la demande de l’équipe du CA d’Alaya qui aime s’investir directement auprès des personnes de nos missions quand cela est possible.

Même si les flocons qui virevoltent encore nous font douter, nous aurons un été! Et le 2 juillet, nous serons à Kanatha-Aki, dans les Laurentides, que l’on vous promet déjà depuis longtemps. De nouvelles surprises seront annoncées.

Nous entrevoyons une activité/souper avec la communauté libanaise et l’association Fonds pour les Enfants du Liban (F.E.Lib), une belle occasion d’en apprendre plus sur ce pays.

Comme évoqué au début de cette infolettre, la Fondation Alaya n’est pas indifférente à la situation actuelle en Ukraine et aux défis que surmonte courageusement sa population. Étant donné les capacités limitées d’intervention de la fondation à court terme, nous invitons celles et ceux qui souhaitent soutenir la communauté ukrainienne à contacter les organisations humanitaires officielles et reconnues de votre région. Nous demeurons continuellement à votre écoute pour toutes questions, commentaires ou intérêts de participation liés aux projets courants et potentiels de notre organisme (Népal, Liban, peuples des Premières Nations).

La Fondation Alaya soutiendra les Ukrainiens qui arriveront au Québec. Comme pour d’autres de ses missions, la fondation agira après l’intervention des secours internationaux dont l’aide est à la fois militaire, médicale, logistique et humanitaire sur place. Cela va nous permettre de récolter les dons nécessaires dès maintenant et de les utiliser à bon escient début 2023.

Nous vous tiendrons informé-es du suivi que nous nous engageons à faire.

Vous le lisez, nous avons du pain sur la planche et avons déjà des propositions de certain-es d’entre vous pour nous soutenir dans nos activités. Merci à vous.

Au plaisir de vous revoir et peut-être arriverons-nous à célébrer le 7ème anniversaire d’Alaya!

L’équipe de la Fondation Alaya