INFOLETTRE du 22 janvier 2021

Chères toutes et chers tous,

Une tempête de neige, de belles éclaircies pour sortir les raquettes, les bâtons, les skis…, il me semble que le décor est planté pour vous souhaiter une Bonne Année 2021 ! Qu’elle apporte à toutes et tous santé, sagesse, lucidité, toujours plus d’entraide et d’imagination pour poursuivre nos vies et recréer nos univers plus sains. Partir à l’exploration du champ des possibles, pour reprendre les mots de mon amie Frédérique Bedos, voilà vers quoi se tourner.

Au milieu de ces chiffres quotidiens qui s’inscrivent sur nos villages, nos villes, nos régions, nos pays, notre planète, vous avez encore été très nombreux à nous signifier votre soutien. Nous vous en remercions. Et vous avez été aussi nombreux encore à vous tourner vers nous à la suite de la tragédie vécue par Joyce Echaquan et sa famille. Je me permets de rappeler à celles et ceux qui suivent la Fondation Alaya au-delà des frontières du Québec et du Canada, que Joyce était Attikamekw de la communauté autochtone de Manawan au Québec. Cette maman de 7 enfants est décédée des suites de mauvais traitements médicaux qui lui ont été administrés au milieu d’insultes émises par deux agentes du personnel hospitalier l’ayant reçue aux urgences alors qu’elle était en souffrance.

Je vous avoue avoir dû faire une pause au milieu de tout ce bruit assourdissant de mots dits, de mots écrits, à toute cette médiatisation qui accentue la non raison d’être d’un tel événement envers quiconque est en détresse.

Toute l’équipe de la Fondation fut aussi ébranlée par cet acte. Un élément de trop et un besoin immense de s’unir plus encore pour transcender cette douleur et entendre les cœurs battre au rythme des tambours de toutes les nations du monde.

Le 10 décembre dernier, nous avons tenu notre Assemblée générale annuelle pas tout à fait ordinaire où l’élément virtuel vous a permis d’être présents plus que jamais ! Et puis, nous avons eu l’honneur de la présence de Mme Michèle Audette, femme politique, militante, nouvellement adjointe au vice-recteur aux études et aux affaires étudiantes, elle occupe le poste de conseillère principale à la réconciliation et à l’éducation autochtone à l’Université Laval.

Nous avions invité Mme Audette pour lui faire part de notre souhait de soutenir les communautés Autochtones au Québec et au Canada et notamment au niveau de la santé. Comme à vous tous, nous lui ferons parvenir un plan d’actions d’ici quelques semaines pour présenter cette nouvelle mission de la Fondation Alaya qui va générer plusieurs activités à partir du printemps 2021!

Grâce à vos dons en 2020, nous avons pu soutenir l’association libanaise F.E.Lib présente à Montréal. Les 4 500,00$ versés à l’association sont allés aux familles qui sont encore dans la précarité après la catastrophe de l’été dernier et la pandémie qui sévit là-bas aussi durement. L’hiver difficile frappe aussi. Le montant donné a permis d’apporter des paniers alimentaires avec du lait pour les bébés, des couches, des bottes et des cuisinières afin que tous mangent chaud. Le couvre-feu de 24h sur 24 est prévu jusqu’au 10 février prochain jusqu’à nouvel ordre. L’équipe de F.E.Lib nous tiendra informées de l’évolution de la situation.

Pour le village de Budhathum, l’ONG Budhathum Welfare Society nous a rapporté que tout est encore fermé dans les villages. Les activités dans la capitale reprennent doucement. Il faudra attendre encore plusieurs mois avant que les ateliers couture et alphabétisation reprennent. Quant aux arbres fruitiers, ils pourraient être plantés à l’automne prochain, si tout augure bien.

Lors de notre AGA, nous avons eu le plaisir d’accueillir deux nouvelles administratrices : Jo-Anne Ménard-Mackowiak et France Brûlé. Soyez les bienvenues Mesdames pour une année qui va être chargée et très motivante ! Notre CA se compose maintenant de : Suzanne Morneau, présidente, Sophie Quemeneur, vice-présidente, Line Cloutier, secrétaire, Linda Fortier, trésorière, et de nos administratrices, Raymonde Paiement, Solange Ouimet et Nadia Morency.

Enfin, La Fondation Alaya fêtera en août prochain ses 5 années d’existence ! Nous les fêterons d’une façon ou d’une autre avec vous !

En attendant, portez-vous bien et à très bientôt.

Martine Breuillaud, fondatrice et directrice générale de la Fondation Alaya

Et toute l’équipe de la Fondation Alaya